Les bienfaits du cowash

Laisser de côté le shampoing pour retrouver des cheveux plus beaux au naturel, c’est la promesse du cowash. Né de la contraction de conditionner (après-shampoing) et washing (lavage), il est apparu dans le sillage du grand-retour vers l’ultra-green qui prône l’usage préférentiel des produits naturels ou moins nuisibles pour le corps. La méthode répond parfaitement à ce précepte dans l’une de ses variantes : ne plus utiliser de shampoing et se laver les cheveux uniquement à l’aide d’un après-shampoing. Découvrons plus en détail le principe à travers ses bienfaits.

De quoi s’agit-il précisément ?

Il s’agit d’une pratique née du constat que les shampoings contiennent des agents lavants agressifs, à l’instar du Sulfate Laureth Sodium qui maltraite et dessèche les cheveux. L’après-shampoing par contre à la particularité d’être plus doux et d’hydrater parfaitement la chevelure. La pratique du cowash permet de retirer régulièrement l’excès d’impuretés du cheveu (pollution, sébum, sel, etc.) tout en le nourrissant. Ces différents résidus sont retirés lors du rinçage de l’après-shampoing, et le reste de la chevelure reste propre et rafraîchi.

En effet, la texture plus crémeuse de l’après-shampoing (celui fait à base d’aloevera notamment) mousse moins certes ; toutefois, elle revitalise davantage les cheveux sans les asphyxier sous quantité d’ingrédients agressifs. C’est le lieu de préciser que cette technique de lavage est bénéfique pour tous les types de cheveux. S’il est vrai qu’elle est beaucoup plus recommandée pour les cheveux les plus secs (crépus et frisés principalement) parce que procurant plus de douceur à ces derniers, elle convient tout aussi aux cheveux qui ne sont pas secs, à condition d’utiliser peu de produits.

En réalité, le cowash se décline en deux variantes. La première consiste à exclure définitivement le shampoing et à ne se laver les cheveux qu’avec un après-shampoing. Cependant, étant donné de que ce denier n’est pas un produit originellement lavant, il peut arriver que certains résidus résistent au lavage. La deuxième variante quant à elle consiste à alterner les deux produits pour pouvoir assurer un lavage en profondeur et éliminer de fait les diverses particules qui s’accumulent sur le cuir chevelu et la fibre capillaire.

79

Quels sont concrètement les avantages du cowash ?

Si cette technique est de plus en plus adoptée, c’est parce qu’elle présente bien des avantages pour les cheveux. Déjà, il faut noter que le cowash permet de préserver l’intégrité de la fibre capillaire et d’apporter conséquemment du soin aux cheveux  afin qu’ils soient toujours hydratés. Il dispense dans bien des cas de la réalisation d’un masque capillaire à l’aloevera (en savoir plus sur Astuce-sante), puisque la chevelure s’emmêle moins et les frisottis disparaissent, entre autres. Aussi, la coloration des cheveux est entretenue, pour la simple raison que les écailles restent fermées.

L’utilisation préférentielle de l’après-shampoing permet également d’économiser du temps et évite d’agresser continuellement les cheveux avec des substances chimiques. Utilisé à répétition, le shampoing agresse effectivement les cheveux, car il est composé dans sa version classique, d’agents nettoyants et de tensioactifs souvent offensifs dans leur action sur le cuir chevelu. Un peu comme le masque, le cowash quant à lui permet l’hydratation, et un nettoyage des impuretés (bien qu’en surface).

Cela dit, le choix de l’après-shampoing est une étape cruciale dans l’application de cette méthode. Il faut préférentiellement choisir les produits qui ne contiennent pas du silicone. Et pour cause, bien qu’il prétend avoir un effet gainant sur la fibre capillaire, le silicone n’est pas toujours bénéfique pour les cheveux. De plus, il faut que le produit choisi intègre soit des agents hydratants comme des acides aminés, soit des protéines comme du germe de blé, soit des humectants comme la glycérine ou l’aloevera. Voilà l’essentiel à savoir sur le cowash.

62

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>