Comment fonctionne un vaporisateur à herbe ?

Le vaporisateur à herbes a de plus en plus de succès parce que beaucoup de consommateurs de tabac, de cannabis et d’autres plantes ne jurent plus que par cet appareil. Consommer les principes actifs des plantes par vaporisation est en effet plus doux et plus sain. C’est également synonyme d’économie. Vous projetez d’utiliser un vaporisateur, mais hésitez encore ? Vous vous demandez en quoi un vaporisateur à herbe est plus intéressant ? Parlons du fonctionnement de cette machine et vous y verrez plus clair.

Vaporisateur à herbe : pour chauffer les plantes sans les brûler

 

Pour expliquer brièvement le fonctionnement d’un vaporisateur à herbe, il s’agit d’un appareil qui produit de l’air chaud afin d’extraire sous forme de vapeur les principes actifs d’une plante. Cette vapeur n’est pas comparable à la fumée puisque la température de l’air chaud produit par l’appareil est limitée à 230°C. Il n’y a donc pas combustion c’est-à-dire que la plante ne brûle pas. Au lieu de carboniser, elle s’assèche et devient marron très foncé.

On utilise le plus souvent des plantes séchées dans un vaporisateur d’air, mais certaines plantes peuvent être vaporisées fraîches. En tout cas, informez-vous sur les meilleures manières d’extraire les principes actifs de chaque plante qui vous intéresse. Prenez aussi le temps d’en savoir plus sur les capacités de votre vaporisateur. Assurez-vous que l’appareil soit compatible aux plantes sèches et fraiches. Vous pourriez facilement trouver ce genre d’appareil auprès des meilleures marques de vaporisateur. On pourrait par exemple citer Arizer Tech, Da Vinci ou encore 7th Floor.

Vaporisateur à herbe : vaporisation par conduction ou par convection ?

Au moment d’acheter votre vaporisateur à herbe, vous aurez certainement à choisir entre les vaporisateurs par conduction et les vaporisateurs par convection. Sachez alors que la matière végétale est directement en contact avec l’élément chauffant dans un vaporisateur à conduction. La chauffe est rapide et les principes actifs se dégagent rapidement. Les vaporisateurs à conduction coûtent un peu plus cher, mais ce genre d’appareil augmente les risques de combustion.

La chauffe est plus lente avec un vaporisateur à convection parce que la plante est séparée de l’élément chauffant par une grille ou un autre accessoire de ce genre. C’est plus intéressant si on veut absolument éviter la combustion. De plus, l’air chaud circule au sein de la matière végétale de manière uniforme, ce qui garantit donc une vaporisation homogène. Pour résumer, les vaporisateurs à convection sont plus faciles à utiliser, même pour les débutants. Ils sont toutefois plus couteux.

Pourquoi passer à la vaporisation ?

vaporisateur

De plus en plus de gens se tournent vers le vaporisateur pour profiter des principes actifs des plantes sans les brûler. L’absence de fumée en fait indéniablement partie parce qu’elle contient des composants nocifs voire cancérigènes. Si vous êtes en train de passer à la vaporisation pour arrêter la cigarette classique par exemple, vous savez certainement que le tabac vaporisé est largement plus sain à cause des dizaines de composants cancérigènes qu’on retrouve dans la fumée.

Petite précision, beaucoup de gens pensent surtout au cannabis dès qu’il est question de vaporisateur à herbe. Ce n’est pas faux puisque de nombreux consommateurs de cannabis thérapeutique y ont recours. Mais l’appareil est adapté à toutes les plantes médicinales qui peuvent être vaporisées.

Expérimentez la vaporisation pour profiter pleinement de vos plantes préférées. Assurez-vous toutefois de prendre le vaporisateur à herbe qui correspond le plus à vos besoins pour être certain d’une utilisation adéquate et agréable. Et si vous vous posez des questions à propos des herbes et plantes à vaporiser, trouvez ici quelques infos pratiques pour choisir en fonction de vos besoins.

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>