Quels usages pour un chariot de manutention ?

Présent dans de nombreux milieux professionnels, le chariot de manutention est indispensable pour de nombreuses opérations. Disponibles dans de nombreuses dimensions afin de s’adapter à tous les secteurs d’activité, cet équipement seconde parfaitement les humains dans certaines tâches dures. Mais quels usages pour un chariot de manutention ? La réponse, plus bas.

Chariot de manutention : présent un peu partout

Vendus auprès de nombreux distributeurs comme Caujolle, les chariots de manutention sont présents sur de nombreux sites où il est question de déplacer régulièrement des charges lourdes. Leur principale utilité est en effet de les transporter plus facilement. Ce genre de tâche est surtout récurrent dans les entrepôts et parcs de stockage, mais également en magasins. Beaucoup de sites industriels fonctionnent aussi avec le va et vient des chariots de manutention.

Le type de chariot de manutention à utiliser dépend des charges à transporter. Et justement, cet équipement peut prendre plusieurs formes :

  • Chariots à étages (double ou triple plateaux)
  • Chariots à benne
  • Chariots à plateaux
  • Chariots réglables

À ne pas confondre avec un transpalette ou un gerbeur, le chariot élévateur est un autre type de chariot de manutention. En plus du déplacement des charges, cet appareil, comme son nom l’indique, est indispensable pour le levage c’est-à-dire le transport des charges vers un endroit en hauteur. Le chariot élévateur est surtout consacré au transfert de charge. C’est par exemple incontournable  lors du chargement ou du déchargement d’un camion.

D’autre part, le diable de manutention est un cousin très proche du chariot puisque l’usage est similaire. En effet, le diable sert aussi à déplacer des charges lourdes. Toutefois, alors que les charges sont placées sur le plateau avec un chariot, elles s’appuient plutôt sur la partie verticale du diable c’est-à-dire la partie qui s’incline quand on déplace le diable. Et contrairement au chariot, le diable de manutention passe mieux partout. Certains modèles sont même dotés de roues spéciales pour monter et descendre les escaliers très facilement.

Tout est une question de robustesse

Les différentes pièces de ce genre d’appareils sont d’une extrême robustesse étant toutes les tâches réalisées avec. Prenons l’exemple de chaque roue de diable ou de chariot de manutention qui dégonfle difficilement pour éviter les crevaisons alors que l’appareil est chargé.

Beaucoup de constructeurs proposent des roues pleines qui conviennent surtout aux surfaces dures. Mais la plupart des fabricants propose des roues gonflées, mais très solides. Une roue de diable gonflée est plus confortable sur la plupart des surfaces à savoir la terre retournée, le gravillon, le gazon, etc.

Les autres parties du chariot doivent également être particulièrement solides et bien accrochées parce que les charges transportées peuvent aller de quelques kilos à plusieurs tonnes de marchandises. En tout cas, pour en avoir le cœur net, il est préférable de bien s’informer sur les différentes normes qui encadrent ce genre de matériel. Et justement, les matériels fiables sont conformes à plusieurs normes :

  • ISO/TC 110/SC 2 pour la Sécurité des chariots de manutention avec des articles spécifiques pour chaque point de vérification.

 

  • NF EN 1757-3 Avril 2003 pour les chariots manuels de manutention à plateau fixe, de capacité nominale jusqu’à 1 000kg inclus et conçus pour un usage général.

 

Destiné à de multiples usages dès qu’il est question de transport de charges, le chariot de manutention est disponible sous plusieurs formes. Utilisé dans de nombreuses situations, pour le transport de charges parfois très lourdes, les chariots de manutention respectent des normes de qualité et de sécurité strictes. De plus, toutes les consignes de sécurité doivent absolument être respectées pour éviter les accidents. Plus d’infos ici.

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>